Quand les termes anglais débarquent dans le quotidien des entreprises françaises

terme en anlais utilisé dans le monde des affaires en france

L’époque de la mondialisation, tout le monde parle anglais en entreprise ! Du moins, tout le monde utilise régulièrement des termes anglais mais à la sauce française. Même si on échappe à l’indigestion, parfois ce sont plutôt nos oreilles qui en souffrent. Aujourd’hui le lapin numérique fait sa mauvaise langue, et vous rapporter les utilisations les plus meurtrières

Les mots anglais que les français déforment dans le cadre du travail

Forwarder. Que veut dire forwarder ? Eh bien, ça ne veut rien dire ! Mais comment est-ce possible? Tout simplement, parce que ça vient du verbe anglais « forward » qui signifie transférer.

Dans le même style, vous avez « Uploader », « Skyper », « Liker ».

Le pire que j’ai entendu est le terme « Go livé », ce jour là mes oreilles de lapin ont saigné! En fait, c’est une déclinaison de l’expression  » Go live » qui signifie le lancement ou le déploiement d’un projet informatique. Je crois que je préfère entendre mon prestataire me dire « l’overlay est live sur votre site ». Traduction svp? Le prestataire voulait juste dire que la fenêtre interstitielle est activée sur notre site.

Les mots anglais mal prononcé en français, mais communément admis

Ce sont de termes qui sonnent très british dans la bouche des français, mais si vous le dites à un anglophone il ne comprendra rien.

  • Youtube
  • LinkedIn
  • Powerpoint
  • Green

Si déformer des mots anglais ou mal les prononcer dérangent les oreilles du lapin, il faudrait juste utiliser la version francisée! Voici quelques exemples:

  • Courirel pour email
  • spam arrossage
  • hashtag mot-dièse

Stoppons le carnage, finalement l’utilisation des termes en anglais n’était pas si atroce.

Bon, j’arrête de me moquer car le lapin numérique est le premier à abuser de l’utilisation des termes en anglais. Je vous dévoile ma liste fétiche :

« Anyway » :  ce terme a plusieurs significations :

  1.  » bref  » :  quand j’emploie « anyway  » c’est pour terminer une conversation. En langage du lapin, ça peut être compris comme (je n’ai plus rien d’intéressant à ajouter, donc avant de clôturer, je te lâche un « anyway « )
  2. « de toute façon » : quand je dis « anyway », ce n’était pas dans le cahier des charges », les lapins pourront comprendre qu’ils peuvent toujours parler, ça ne m’intéresse pas. .

« Noway »  : ce mot signifie « Hors de question ». le dire en anglais, ça fait moins violent.

« Really ? » : comprenez par ce mot, que ma question en français est « Vraiment? Es-tu certain de ce que tu avances? »

« Bullshit » : ce sont des conneries.

Pour enfoncer le clou, la palme d’or de l’expression la plus mal utilisée est : Marketing digital !

Le marketing est l’étude du marché, en France on l’appelle la mercatique. Appellation absolument pas sexy ! Le digital vient de  » digit  » qui signifie chiffre en anglais. Cela correspond au terme numérique en français. Car le mot digital signifie en France le doigt, comme l’empreinte digital.

Donc, quand on dit que l’on fait du marketing digital, au sens strict du terme, ça voudrait dire qu’on fait une étude de marché sur les doigts ? C’est un rêve qui s’écroule !

 

Laisser un commentaire