Faire des vidéos youtube – témoignage d’Isalou

faire des videos sur youtube

Bonjour,
Le lapin numérique vous partage ses trouvailles concernant Youtube. En effet, cette plateforme de vidéo gratuite est une véritable mine d’or.

Petit rappel sur Youtube:

400h de vidéo sont mis sur youtube toutes les minutes.
64% des utilisateurs visionnent les vidéos YouTube pour se relaxer et se divertir.
Plus de 4 millions de visiteurs par jour en France en 2016

Présentation d’Isalou

Aujourd’hui, on fait un focus spécial sur une chaîne youtube d’une vidéaste humoriste nantaise Isalou. Vous allez me dire mais qui est Isalou, pourquoi interview sur elle ?
Tout d’abord, en tant que lapin, je soutiens mes copains les animaux. Un spécial focus sur Isalou, c’est avant tout pour faire plaisir à son chat Maxou !
Deuxièmement, Isalou est un bout de femme admirable ! Artiste, développeuse web et surtout aventurière, elle n’a pas arrêté de nous étonner avec sa curiosité, son envie d’apprendre et de partager. Récemment, Isalou a concrétisé une de ses passions : faire des vidéos drôles sur youtube !

Isa, peux-tu te présenter ?

J'ai 42 ans, je travaille dans le web et la communication, en tant que salariée et aussi auto-entrepreneur « le soir et le week-end » pour des clients. J'ai également mes propres sites. Je suis en effet les 2 pattes comblées d'un adorable Maxou qui compte beaucoup pour moi (il me fait d'ailleurs savoir qu'il est très touché par la gentille attention du Lapin Numérique). La création est pour moi un véritable exutoire, j'en ai besoin, que cela soit via la photo, le graphisme, la musique, la vidéo, ou encore plein d'autres choses (créer une recette c'est aussi de la « création » par exemple !).
Beaucoup de gens aiment visionner des clips humoristiques, peu vont avoir la motivation et la créativité pour faire des vidéos. Qu’est ce qui t’a fait sauter le pas ?
J'ai fait un peu de théâtre quand j'étais jeune. J'ai dû arrêter par manque d'opportunités intéressantes et surtout car les journées ne font que 24 heures et que l'on doit faire des choix, mais cela me manquait. Comme j'aime faire de la vidéo et écrire, j'ai eu l'idée de réunir ces trois passions en une. Et cela va même au-delà, car pour faire une vidéo, il faut écrire le texte, préparer une mise en scène même sommaire, tourner, faire le montage, illustrer. Le fait de gérer chaque vidéo de A à Z m'apporte un véritable bonheur, bien plus que je n'aurais pu l'envisager au tout début de cette aventure !

Quels conseils peux-tu donner pour ceux qui veulent débuter ?

Je pense que je ne suis pas encore assez experte en la matière pour donner des conseils de ce type. Juste peut-être un conseil « de vie » qui serait « tu as envie de faire quelque chose alors fais-le, même si tu n'as pas le meilleur matériel au monde, même si tu n'es pas un expert, si l'envie est là, tu vas t'amuser et c'est le principal, et comme c'est en forgeant qu'on devient forgeron, alors vas-y, forge ! ».

Parle-nous un peu de ta passion pour le montage de vidéo ?

Faire de la vidéo, c'est raconter une histoire, et j'aime particulièrement cette forme d'expression.
Quand et pourquoi es-tu passé de l’autre de la force, en mettant tes vidéos sur youtube ?
(est-prévu au début de projet d’animer une chaîne youtube ?)
J'ai commencé à faire mes premières vidéos il y a 6 ans, sur différents sujets, des clips pour mes musiques, des événements, mon chat, etc. Ce projet de vidéos humoristiques est quant à lui né cet été, même si cela faisait un bon moment que je griffonnais des idées sur des bouts de papier, mais sans savoir vraiment sous quelle forme concrétiser cela.

Constat du lapin numérique

Si internet a effacé les frontières entre les individus, il a aussi enlevé une barrière entre les humains. Une barrière qui retenait et qui imposait un minium de propos politiquement correcte en face à face. Or être sur une plateforme comme Youtube revient à s’exposer au jugement de n’importe qui. Lors de ta dernière vidéo, beaucoup d’internautes ont mis des commentaires négatifs, voir injurieux. C’est désolant de constater qu’internet est devenu un lieu où le lynchage gratuit et le manque de respect est devenu quasi anodin, et pire encore, que certains sont fiers et renchérit.

Comment as-tu vécu cela ?

J'ai été très surprise de ce lynchage massif et gratuit, car je croyais que c'était réservé aux « stars »... mais je ne suis pas offensée plus que ça. Cela fait partie du « truc ». A partir du moment où l'on fait quelque chose, on s'expose à la critique et sur internet potentiellement au lynchage. Si l'on veut éviter tout cela, on ne fait rien. Mais ça... ce n'est pas dans ma nature, donc je vais continuer à faire des choses, en essayant de m'améliorer bien entendu, car j'ai un côté perfectionniste, mais sans tenir compte des injures (car il y en a eu beaucoup, elles ont bien entendu été supprimées) ni des moqueries. Par contre, je suis toujours intéressée par les commentaires constructifs, tant qu'ils sont donnés avec respect, et il y en avait aussi.

Pour les prochaines vidéos, quelles sera ta stratégie ? Modérer les commentaires haineux les laisser continuer à commenter ou désactiver les commentaires ?

J'ai mis un filtre, les commentaires sont aujourd’hui soumis à mon approbation avant d'être publiés. Les commentaires haineux (injures, genre « vas crever » ou même pire) seront supprimés d'office, les moqueries seront à priori publiées je pense, j'y réfléchis encore. Cela n'engage que leur auteur. Dire « c'est nul », je trouve ça bête, on peut dire « je n'aime pas » par contre, mais c'est « leur truc » et ce n'est pas méchant. Certains ont même pris ma défense sur le forum où j'ai été attaquée ! Et j'ai aussi reçu des commentaires très constructifs et ça, c'est top, ceux-là seront évidemment publiés.

Depuis le début de ton projet, quels ont été les principaux défis et les réussites ?

La plus grosse réussite pour moi à l'heure actuelle, c'est que je m'amuse vraiment à faire ces vidéos, bien plus que je ne l'aurais imaginé en me lançant dans ce projet, je n'en reviens pas du bonheur intense que ça me procure. Le plus gros défi c'est de faire mieux à chaque vidéo, améliorer même un petit détail à chaque fois, la mise en scène, les lumières, ma façon de me comporter devant la caméra, le texte, etc. Peut-être que c'est imperceptible, mais j'ai la sensation d'avancer. Lentement, mais sûrement, Je sais qu'il y a encore du boulot, mais cela ne me fait pas peur !

Conclusion du lapin numérique:

Un grand merci Isa pour ce témoignage. Je te souhaite de continuer dans tes vidéos sur youtube!

Très chers lecteurs, n'hésitez pas à vous rendre sur http://www.isalou-roy.com, pour découvrir le travail d'Isa.

Besoin de support de communication ou de site web? Isa est également la bonne personne à contacter : http://www.isabellemoy.com  et http://www.isamoy.com.

Si vous lui dites que vous venez de la part du lapin numérique, vous aurez un gros câlin de son chat Maxou !

 

source: chiffres Youtube via Webrankinfo, blogdumoderateur

 

 

Laisser un commentaire